Vous êtes ici:

Palais de justice Siedlce, Pologne

Le Palais de Justice de la ville polonaise de Siedlce séduit par ses dimensions monumentales et nombre de détails bien pensés. Le béton architectonique y joue le rôle principal.

Dans ce lieu où se traite l’injustice et où se prononce la justice, des lignes claires et de puissantes proportions donnent de la tenue et sont la boussole qui permet de s’orienter. Pour le projet du nouveau Palais de Justice Régional dans la ville polonaise de Siedlce, l’agence Hermanowicz Rewski s’est orientée sur la base de références historiques: ’’La source d’inspiration principale de notre projet de Palais de Justice régional a été l’architecture classique de la Grèce antique’’, dit Stanislaw Rewski,le fondateur de HRA.

Ces architectes ont remporté l’appel d’offres en 2011 et ont commencé aussitôt après la planification du projet, depuis le permis de construire jusqu’à la réception du bâtiment en 2017.

Situé sur un massif rectangulaire, le terrain a du être réhaussé d’environ un mètre, à cause du niveau élevé de la nappe phréatique. Le remblayage du massif a créé une plateforme qui a servi de fondation pour le bâtiment.

’’L’objectif principal du projet était de concevoir un bâtiment monumental pouvant aisément être associé à la puissance du système judiciaire tout en conservant un caractère humain’’, selon les architectes. Le bâtiment, haut de trois étages, est donc conçu comme un bloc dont la façade se détermine au moyen d’un rythme vertical procuré par une colonnade. Les colonnes sont disposées de telle manière qu’elles aboutissent à des butées horizontales au niveau du parking qui se trouve devant.

L’entrée principale est aménagée à l’angle de l’édifice et est pourvue d’un vestibule encadré d’une colonnade. Dans le complexe, les architectes ont disposé deux cours intérieures, qui sont reliées au parking du personnel situé à l’arrière du bâtiment.

Afin de respecter les impératifs de sécurité du bâtiment, les architectes ont opté pour une répartition de l’espace en deux parties. Le hall donne sur les trois étages et constitue le point central du bâtiment ; il permet d’accéder à toutes les parties publiques : salles d’audience, salles de lecture et greffe. Les bureaux et locaux administratifs se trouvent à l’arrière et sont protégés par un point de contrôle de sécurité. Il est relié au hall, mais est surtout utilisé au niveau d’un passage spécial prévu pour le personnel.

Il était important pour les architectes d’exprimer à travers leur projet la solidité des lois, et en même temps de faire rayonner la transparence des procédures judiciaires. ’’Nous voulions trouver un matériau qui puisse souligner à la fois le caractère monumental de l’édifice et aussi un aspect quelque peu brut’’, dit Michal Chrzanowski, associé chez HRA. L’utilisation de béton architectonique a été pour HRA la clé permettant de répondre à cette exigence. Pendant la phase d’études, les éléments en béton ont été répartis en deux catégories : Toutes les parois et toutes les colonnes de l’intérieur devaient être coulées sur site, tandis que les éléments de façade ainsi que les plaques de béton de pourtour du bâtiment devaient être préfabriqués. Cette répartition assurait en même temps un déroulement efficace du processus de construction. Pour les éléments en béton lisse, c’est  la matrice RECKLI Plafond qui a été utilisée, elle convient idéalement pour la création de surfaces de béton d’aspect, en conformité avec l’exigence de béton d’aspect classe 4.

La représentation de l’aigle des armoiries polonaises, dans le foyer et dans deux salles d’audience, a constitué un point d’attention particulier. Pour ce faire, les architectes ont fait confectionner une matrice individuelle dans un format spécial, pour créer l’empreinte de cet aigle haut d’1,60 mètre. Les surfaces en béton, l’entrée bien aérée et les colonnes disposées de manière rythmée constituent pour les architectes les éléments les plus importants du projet.

+33 01 47 27 49 18